MAKOM

02 décembre 2014

ENSEIGNEMENT CONNAISSANCE DES LETTRES HEBRAIQUES

Connaître leurs histoires : symbolisme, valeur numérique, quels sont leurs noms et pourquoi se nomment elles ainsi ?

Apprendre à les calligraphier, à les sculpter avec de l'argile

Les situer à travers les principes majeurs de la cabale

 

Début de l'enseignement samedi 10 janvier 2015 à Avignon de 9h à 12h30

tarif : 25 euros

téléphone : 0676044426 pour plus d'informations

Posté par Makom à 21:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 avril 2009

Modeler le corps et libérer l’être avec les Lettres Hébraïques

Rose-May Norouty spécialiste du " toucher du corps ", depuis plus de 15 ans, nous livre son expérience de communication particulière avec les lettres hébraïques.


Pourquoi travailler avec les lettres hébraïques ?
Ce fut un appel fulgurant lors de la lecture d’un livre où des mots hébreux apparaissaient. Au lieu d’arrêter ma lecture ces mots m’appelaient...

De quelle façon ces lettres vous appelaient-elles ?
Par résonance. Ces lettres me parlaient, elles m’éveillaient.

Vous avez donc étudié l’hébreu ?
Oui mais pas de manière classique. Pendant 4 ans j’ai étudié et médité le livre de Tobit avec l’archange Raphaël (le guérisseur). Intuitivement je vivais cette communication comme une traversée : je traversais la vibration de la lettre et la lettre me traversait. D’ailleurs " hébreu " se traduit par " traversseur " de temps et d’espace. Ces traversées faisaient résonner mon corps : ma colonne vertébrale, mes cervicales etc. " chauffaient ". Finalement le texte sacré que j’étudiais éveillait des plans de conscience de plus en plus profonds. Ce travail de paix intérieure me renvoyait à des passages de la bible (ancien et nouveau testament), j’y retrouvais ma trace, mon empreinte : quelle JOIE que ces retrouvailles ! Dans cette paix des mots en hébreu apparaissaient et déroulaient pour moi le tapis rouge de ma propre capacité à aider l’autre à se libérer.

Pourquoi êtes-vous passée d’un travail sur un texte en hébreu au travail sur le corps ?
Parce qu’une seule pensée me fit cheminer dès le début : trouver un moyen simple et ludique pour libérer l’autre de la lourdeur de son Etre. Je considère que le corps est aussi un texte sacré qui lui aussi communique avec moi, grâce à des mots hébreux qui m’apparaissent et qui matérialisent des vibrations, des fréquences. Par une intention juste de cœur, ces mots deviennent des mantras qui nettoient, harmonisent, revitalisent.

Pouvez-vous mieux préciser votre acte d’aide ?
J’écris avec mes mains (enduites d’huiles essentielles dynamisées par le son) sur le corps de mon semblable, des lettres pour l’aider à se libérer. A ce sujet, il est intéressant de noter qu’en hébreu un même mot signifie à la fois : graver et libérer. Au-delà de toute la tradition judéo-chrétienne mon expérience m’a fait découvrir la puissance vibratoire des lettres. Elles sont des outils quantiques, des ondes de formes sacrées. Je considère la Torah comme un puissant code fréquentiel (en effet une lettre = un chiffre) et je l’utilise en la lisant avec différentes clés de sons pour générer des flux énergétiques en provenance du ciel ou de la terre. Le verbe s’est fait chair : le Son primal nous a tous modelé, notre oreille spirituelle savait l’entendre. Aujourd’hui nous pouvons retrouver cette capacité d’écoute originelle. La personne après la séance répète son mantra, car c’est sa voix, empreinte de l’Esprit de création, qui doit réveiller son temple intérieur. Il est aussi très structurant de sculpter avec de l’argile son mantra. Je crois profondément que l’homme est prêt à actualiser dans ses actes de nombreux outils vibratoires, les lettres hébraïques en font partie.

Un livre est à venir ?_ En effet j’autoédite un livre " Notre corps cet ultime Prophète ". Ce livre relate mon expérience d’Amour avec l’alphabet sacré ; j’explique à travers mon vécu comment je comprends certains principes cabalistes ; et je dis pourquoi je me permets de graver des sons sur le corps de mon semblable.

-  Rose-May Norouty Séances individuelles et atelier (voir site) en Avignon
-  Tel :06 76 04 44 26 www.makom.fr ronouty.rose-may@orange.fr

Posté par Makom à 22:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 octobre 2008

ENTRER EN RESONANCE AVEC LES ENERGIES DE VOS NOMS

Rose -May Norouty thérapeute depuis plus de 15 ans dans le monde énergétique, vous propose un travail sur l'alphabet hébraïque, à partir des 27 premiers versets de la genèse.

Ce travail issu de sa propre expérience, est un travail de mise en résonance des énergies du Livre Sacré : la Bible avec les énergies du notre propre livre sacré : notre Corps.

Un nom est composé de lettres, qui retranscrit en lettres hébraïques, résonnera en vibrations archétypales.

Est-il possible de vibrer à travers les lettres qui structurent son propre Nom, de vibrer à sa propre fréquence énergétique ?

Est-il possible de ressentir les énergies qui remontent de la terre au ciel, puis redescendent du ciel à la terre ?

Oui à partir de la technique du cabaliste Abraham Aboulafia (moyen-âge) nommée le TSEROUF.

Cette technique consiste à créer à partir de la permutation des lettres d'un même mot, d'autres mots, d'autres sons.

Cette nouvelle approche du Nom se fera :

·       à partir de la calligraphie hébraïque des lettres composants le Nom. Plus qu'une technique, cette calligraphie est un véritable « yoga spirituel » qui permet de maintenir son esprit dans un état constant de vigilance ; seul état capable de nourrir sa capacité de discernement (autrement dit : les connaissances aussi sacrées soient-elles me permettent-elles de rester sur ma juste voie d'évolution ?).

·       à partir d'un exercice de création et de vocalisation de phonèmes particuliers.

Certaines syllabes seront travaillées avec une clé de voyelles (les voyelles en hébreu sont des énergies créatrices de son ; les consonnes étant la matière en attente d'être animés par des sons).

 

·       et par un travail de sculpture, avec de l'argile, des lettres

composants le Nom étudié.

Il n'est absolument pas nécessaire de connaître la langue hébraïque pour participer à cet atelier.

Un stylo à calligraphier est indispensable.

Aprés ces 2 jours d'atelier vous pouvez lire et calligraphier l'hébreu

Posté par Makom à 17:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Thérapie par le massage et les lettres Hébraïques. Rencontre avec Rose-May Norouty

Quel rapport existe-t-il entre le massage et l’alphabet hébraïque ? C’est bien la question que je me posais avant de rencontrer Rose-May Norouty, une énergéticienne au travail atypique...

Lundi matin, 9h30, je pénètre dans le cabinet où la table de massage trône au milieu des effluves d’huiles essentielles et de quelques statuettes. Nous échangeons sur la façon dont nous allons procéder pour l’interview. Elle me propose d’aller directement au cœur du débat, en expérimentant là, maintenant, son travail. Partante pour cette aventure, je m’allonge sur la table. Commence alors un massage sur chaque partie du corps : un frottement assez ferme, un balayage de chaque parcelle de peau. Je me détends, des visions viennent à moi : des spirales, des formes qui s’imbriquent les unes aux autres et repartent avec fluidité dans l’espace d’où elles viennent. Des couleurs, des magmas, de la géométrie. Ensuite, vient le travail sur les chakras, chaque point est touché, d’une certaine manière, avec certains mots. Des prières sont dites, à voix basse, mais l’atmosphère magique me permet de les entendre. Des mots, cette fois à voix haute, en hébreux, sont dits dans un sens précis. Puis, en fin de travail, elle prend des huiles essentielles pour écrire, sur certaines parties du corps, des Lettres Hébraïques... Je ressens alors des énergies s’incarner en moi... Cette atmosphère est particulière et je me sens cotonneuse lorsqu’elle me dit que le travail sur le corps est fini, je peux me lever, me rhabiller ; mais la séance ne s’arrête pas là...

Avec beaucoup de douceur, Rose-May me propose de prendre place à ses côtés et me transmet ce qu’elle a « reçu » lors du massage. Cette première séance est la « cartographie », elle sert à voir comment les choses se sont passées à l’incarnation. C’est l’état des lieux du ici et maintenant puisqu’en Hébreux, il n’y a ni passé ni présent il y a : « j’accomplis un état » ou « je n’accomplis pas ». Je découvre alors le « code » que mon corps d’énergie a choisi pour s’incarner, et ce qui demande à être rétabli. Elle m’explique que les deux séances suivantes serviront à travailler le nom du père puis de la mère. Ce travail énergétique permet de rééquilibrer les énergies du Nom. Cette puissance énorme, libère l’individu, et offre un regain de confiance en sa propre créativité, enracine la personne. « Les Lettres sont capables de recevoir une puissance cosmique considérable sans défaillir, c’est pourquoi elles sont sacrées. » Elle me montre ensuite le schéma de l’arbre des Séphirots et m’explique que l’axe de droite correspond au Père, le gauche à la Mère, et l’axe central est notre propre fréquence, notre « Nom vibratoire ». Elle me parle du Yod, la plus petite Lettre de l’alphabet. « Le Yod était là très présent lors de votre massage, elle était entourée d’une écorce... j’ai a eu des visions de la Pentecôte. Lors de cet épisode, le Yod est venu apporter la connaissance aux disciples du Christ. Les étincelles de feux autour des apôtres les ont pénétrés au niveau du 3ème œil et leur ont apporté la connaissance par le Verbe. J’ai écrit sur votre chakra sacré, avec une huile essentielle en résonance avec le troisième œil, cette phrase que j’ai reçue pour vous : « Au commencement créa l’écoute de l’intelligence de la Femme » ». Encore toute engourdie suite au massage que je viens de vivre, je dois faire un effort particulier pour que mon mental raccroche les wagons.... petit succès... Je me laisse aller en fréquence automatique et fais confiance en mon magnéto pour tout enregistrer...

« Souvent, les personnes viennent me voir car elles ne savent plus où elles en sont. Ce travail permet de remettre les éléments à leur juste place. Je travaille sur les chakras et je dis des prières en hébreux pour élever le corps au niveau vibratoire. C’est Aaron qui m’a transmis ce rituel : faire traverser le corps à travers la puissance des lettres. Je travail selon deux clés de son : si je dois mettre la personne en phase avec son incarnation je travaille avec la langue dans le bon sens de lecture, et si je dois porter un élément cosmique, je travaille avec le son inversé pour pouvoir être en miroir. Ensuite, je conseille à la personne de répéter la phrase, chez elle, comme un mantra, afin de rétablir l’équilibre. L’arbre des Séphirots est un arbre parfait. Nous sommes tous en incarnation dans un déséquilibre, et le travail proposé permet de retrouver l’équilibre primordial. Mon travail permet de rétablir l’arbre dans le corps de chair. Le son prépondérant va me venir pendant la séance pour aider la personne à retrouver l’équilibre. »

Je cherche à en savoir plus sur le pourquoi de son travail et j’apprends que Rose-May n’est pas d’obédience juive et qu’il y a quinze ans, elle ne connaissait rien à la kabbale. Elle s’est construite seule, avec ses ressentis, ses visions, et l’application dans la matière des enseignements reçus sur un autre plan de conscience. « Un jour je massais un ami, et voici l’interrogation qui m’est venue « Si je prend le nom de cette personne et que j’intervertis les lettres, ai-je le droit, sur le plan universel, de composer un autre mot ? » Cette question m’a menée vers la kabbale et j’ai découvert que cette action est la science suprême des kabbalistes. J’ai donc appris l’hébreux en travaillant sur la calligraphie. Mon professeur m’a proposé de méditer et dès le début, les lettres sont remontées dans mon corps, je les ai vues bouger, et éveiller des points d’échauffement. J’ai ensuite compris que certaines de mes méditations étaient en rapport direct avec des éléments de l’ancien testament. J’ai trouvé cela fabuleux, je me suis dis : « qui est-ce qui parle là ? », et j’ai compris que c’étaient mes cellules. Chaque être humain a une meta-mémoire que l’on peut réveiller... cela m’a amenée à travailler pendant trois ans le livre de Tobit, et chaque fois que je comprenais quelque chose du texte sacré, je le reportais au corps.
Puis, lors d’un soin sur une personne, Aaron a fait traverser mon corps de trois Lettres. J’ai compris que je devais existentialiser l’énergie de chaque Lettre et les travailler sur le corps et les chakras dans un ordre bien défini.
Le travail que je propose aide les personne à se connaître vibratoirement, c’est un travail quantique. La Torah est un code de fréquence extraordinaire, mais il faut savoir la lire, on m’a donné des clés de compréhension, on m’a montré les Lettres que je devais prendre pour créer des mots. Ce qui m’importe c’est que les personnes s’autonomisent et redécouvrent l’état de Joie, qu’elles cessent d’être ballottées par toutes sortes de courants énergétiques, en un mot, qu’elles deviennent maîtres de leur existence. »

  Rose-May propose des consultations ainsi que des ateliers sur le travail du son et des lettres hébraïques. Elle consulte sur Avignon.
  Pour en savoir plus sur son livre et son logiciel, contactez-la au 06 76 04 44 26 ou ronouty.rose-may@orange.fr

Posté par Makom à 17:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Article de Soleil Levant de mars 2008

Lettres hébraïques : le chant de l’être.

Par Rose-May Ronouty

La musique est un outil d’apprentissage incroyablement puissant, et le son est le vecteur de thérapies innovantes. Le verbe s’est fait chair, d’où la nécessité aujourd’hui d’interroger son corps, de l’amener à libérer son premier son : le son primal ; et la nécessité d’habituer nos oreilles à l’écoute de sons qui préparent notre corps, nos cellules, à la réception de vibrations de plus en plus puissantes.

Il faut savoir que l’oreille du nouveau-né a encore la capacité de se connecter avec la mémoire d’avant la naissance, qui l’entraîne à suivre des rythmes musicaux et des phonèmes préverbaux. D’autre part, la fonction de l’oreille n’est pas seulement d’entendre des informations, des signes sonores, elle est aussi et d’abord la principale génératrice de l’énergie nerveuse. La plus grande partie de l’énergie dont le cerveau a besoin, vient justement du fait de l’action dynamogénique de l’appareil auditif. L’oreille est génératrice d’énergie, elle a un pouvoir dynamisant. A l’heure où les avancées scientifiques nous permettent de comprendre l’énergie, le monde de l’invisible et de l’irrationnel, il nous est enseigné que nous sommes responsables de notre destin et que nous avons le pouvoir d’agir sur lui. Quel outil, quelle méthode, quelle expérience choisir pour nous connaître, pour nous conduire vers qui nous sommes vraiment, et donc sortir du cercle vicieux de la souffrance ? Hé bien, même si l’hébreu est une énergie ancienne, Rose-May Ronouty, dans un ouvrage qu’elle vient de terminer, nous révèle, comment grâce à des lectures et des expériences initiatiques, à ses pratiques d’énergéticienne du toucher du corps, à la fréquentation de certains textes bibliques hébreux, elle a mis au point une pratique personnelle. Cette approche, conduisant à l’harmonisation du champ vibratoire et énergétiques de la personne par l’utilisation des lettres hébraïques est un puissant révélateur du Soi Sacré. Regarder, calligraphier, imaginer, nommer les Lettres, sont autant d’actes purificateurs d’énergies lourdes ou disharmonieuses et, réciproquement, générateurs d’harmonie. En agissant sur le flux énergétique du corps, ce travail va provoquer des réactions : des échauffements de la colonne vertébrale notamment. Quelles lettres, quel texte vont être capables de cet effet ? celui du Nom de la personne : celui de son père et de sa mère, réduits par des techniques cabalistes, à une lettre de l’alphabet hébraïque, à une vibration précise. Il faut savoir qu’en hébreu « Comment t’appelles-tu ? » : « ekh korim lekha » se traduit par : « Comment lit-on pour toi vers toi ? »

Comment réveiller votre texte sacré, ré-enraciner votre arbre de vie ?
Le corps est l’espace essentiel et primordial de l’expérience. En séance individuelle : le Nom sera écrit en Lettres hébraïques sur le corps, avec des huiles essentielles, au niveau du chakra impliqué dans le processus ; il sera ensuite sculpté avec de l’argile pour réaligner et enraciner le corps dans sa nouvelle vibration. Le corps de lettres/l’être dans cet accompagnement est considéré comme un texte sacré détenteur d’informations archétypales.

Mais aussi en atelier, avec en toile de fond la cabale et son incontournable arbre des séfirots. Nous savons que nos successives réincarnations nous servent à améliorer certaines aptitudes ; l’arbre des séfirots abrite les centres énergétiques de ces aptitudes. En travaillant ses Noms en hébreu, dans la mesure où un Nom va se réduire à une lettre : à une vibration, votre arbre vous livre peu à peu les centres à activer.

En atelier sont abordés :

-   la calligraphie du Nom : véritable yoga spirituel qui calme le mental pour permettre l’éveil de la mémoire de l’Ecriture
-   vocalisation de phonème précis : résultat d’un travail phonétique, créateur de vibrations/sons, des 27 premiers versets de la bible en hébreu. Il y a 27 Lettres hébraïques, chacun des 27 premiers versets correspond à la vibration sonique d’une lettre. L’écoute de chaque verset permet à « l’oreille spirituelle » de recevoir le son primal de chaque Lettre ; comme s’il s’agissait de l’écoute des vibrations compilées du substrat de la Lettre. Trois clés de son seront appliquées. Les deux premières proviennent de la tradition hébraïque. Moïse au Mont-Sinaï reçut une juxtaposition de lettres qui constitue la bible originelle. 1ère clé de son : lire normalement la bible en hébreu pour nous reconnecter avec notre terreau spirituel originel. 2ème clé : lire la bible dans un autre sens, cette lecture crée d’autres phonèmes et permet une remontée des énergies des pieds à la tête, de la terre au ciel. 3ème clé : apportée par la tradition Christique, elle permet de faire descendre les énergies de la tête au pieds, du ciel à la terre. Les 2 premières clés éveillent et ancrent la vibration dans la matière. La 3ème clé est une force attractive des vibrations cosmiques et ancre aussi des vibrations dans la matière, tout en libérant cette matière. Les 2 premières clés agissent sur le plan horizontal de l’incarnation, la 3ème sur le plan vertical et permet la « rectitude » de l’être : son élévation. L’homme spirituel doit réaliser que les langages sacrés (sanscrit, tibétain...) créent des schémas vibratoires horizontaux et verticaux. Ceux-ci sont activés à leur tour par le vecteur divin : l’hébreu, créé par la convergence de la force de la lumière et par l’empreinte des lettres de feu ou sons énergétiques sur la grille horizontale et verticale. En conséquence un nettoyage énergétique de la mémoire généalogique du Nom va se faire, et ensuite ce Nom pourra se réaligner à sa lignée archétypale. Nous passons de la petite histoire en tant qu’être humain à la grande Histoire. Ce travail permet un décodage cellulaire, un nettoyage cellulaire, un réalignement sur l’axe central de notre être, et une augmentation de la capacité cellulaire dans sa récep-tion de la lumière et du son cosmique.
-   travail de sculpture avec l’argile.

Prochainement grâce à un logiciel simple et ludique chacun pourra apprendre à calligraphier ses propres lettres, pourra créer ses propres sons issus de ses Noms, pourra enregistrer la lecture et le chant de ses propres textes, ainsi chacun pourra approfondir l’outil le conduisant à sa libération et accéder à son propre espace sacré sa Bible originelle : les énergies innovantes-créatrices appelées seront entendues.

En hébreu le mot pêcher se traduit par ne pas être sur sa propre voie Rose-May ajoute modestement ne pas être sous la lumière de sa propre voix. Il faut savoir que lorsqu’on réveille et déplace une vibration lors d’un travail fréquentiel, il est important ensuite que la nouvelle vibration libérée soit guidée sur l’axe central de votre être afin de permettre son ancrage et son élévation sinon elle reste en « stand-by » et génère une nouvelle souffrance. Avec l’utilisation du vecteur divin : l’Hébreu la nouvelle vibration retrouve toujours la voie de la lumière.

-  Le livre de Rose-May se compose de trois parties : l’une raconte les expériences qui l’ont conduite à ses découvertes d’accompagnement, l’autre, didactique, décrit les principaux courants cabalistes et enfin la dernière, pratique, explique comment utiliser l’énergie des Lettres.

-  Rose-May Ronouty consulte en Avignon : 06 76 04 44 26 - ronouty.rose-may@orange.fr Ateliers en Provence - 19-20 avril 2008 - 17-18 mai 2008
-  21-22 mai 2008

Posté par Makom à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]