Lettres hébraïques : le chant de l’être.

Par Rose-May Ronouty

La musique est un outil d’apprentissage incroyablement puissant, et le son est le vecteur de thérapies innovantes. Le verbe s’est fait chair, d’où la nécessité aujourd’hui d’interroger son corps, de l’amener à libérer son premier son : le son primal ; et la nécessité d’habituer nos oreilles à l’écoute de sons qui préparent notre corps, nos cellules, à la réception de vibrations de plus en plus puissantes.

Il faut savoir que l’oreille du nouveau-né a encore la capacité de se connecter avec la mémoire d’avant la naissance, qui l’entraîne à suivre des rythmes musicaux et des phonèmes préverbaux. D’autre part, la fonction de l’oreille n’est pas seulement d’entendre des informations, des signes sonores, elle est aussi et d’abord la principale génératrice de l’énergie nerveuse. La plus grande partie de l’énergie dont le cerveau a besoin, vient justement du fait de l’action dynamogénique de l’appareil auditif. L’oreille est génératrice d’énergie, elle a un pouvoir dynamisant. A l’heure où les avancées scientifiques nous permettent de comprendre l’énergie, le monde de l’invisible et de l’irrationnel, il nous est enseigné que nous sommes responsables de notre destin et que nous avons le pouvoir d’agir sur lui. Quel outil, quelle méthode, quelle expérience choisir pour nous connaître, pour nous conduire vers qui nous sommes vraiment, et donc sortir du cercle vicieux de la souffrance ? Hé bien, même si l’hébreu est une énergie ancienne, Rose-May Ronouty, dans un ouvrage qu’elle vient de terminer, nous révèle, comment grâce à des lectures et des expériences initiatiques, à ses pratiques d’énergéticienne du toucher du corps, à la fréquentation de certains textes bibliques hébreux, elle a mis au point une pratique personnelle. Cette approche, conduisant à l’harmonisation du champ vibratoire et énergétiques de la personne par l’utilisation des lettres hébraïques est un puissant révélateur du Soi Sacré. Regarder, calligraphier, imaginer, nommer les Lettres, sont autant d’actes purificateurs d’énergies lourdes ou disharmonieuses et, réciproquement, générateurs d’harmonie. En agissant sur le flux énergétique du corps, ce travail va provoquer des réactions : des échauffements de la colonne vertébrale notamment. Quelles lettres, quel texte vont être capables de cet effet ? celui du Nom de la personne : celui de son père et de sa mère, réduits par des techniques cabalistes, à une lettre de l’alphabet hébraïque, à une vibration précise. Il faut savoir qu’en hébreu « Comment t’appelles-tu ? » : « ekh korim lekha » se traduit par : « Comment lit-on pour toi vers toi ? »

Comment réveiller votre texte sacré, ré-enraciner votre arbre de vie ?
Le corps est l’espace essentiel et primordial de l’expérience. En séance individuelle : le Nom sera écrit en Lettres hébraïques sur le corps, avec des huiles essentielles, au niveau du chakra impliqué dans le processus ; il sera ensuite sculpté avec de l’argile pour réaligner et enraciner le corps dans sa nouvelle vibration. Le corps de lettres/l’être dans cet accompagnement est considéré comme un texte sacré détenteur d’informations archétypales.

Mais aussi en atelier, avec en toile de fond la cabale et son incontournable arbre des séfirots. Nous savons que nos successives réincarnations nous servent à améliorer certaines aptitudes ; l’arbre des séfirots abrite les centres énergétiques de ces aptitudes. En travaillant ses Noms en hébreu, dans la mesure où un Nom va se réduire à une lettre : à une vibration, votre arbre vous livre peu à peu les centres à activer.

En atelier sont abordés :

-   la calligraphie du Nom : véritable yoga spirituel qui calme le mental pour permettre l’éveil de la mémoire de l’Ecriture
-   vocalisation de phonème précis : résultat d’un travail phonétique, créateur de vibrations/sons, des 27 premiers versets de la bible en hébreu. Il y a 27 Lettres hébraïques, chacun des 27 premiers versets correspond à la vibration sonique d’une lettre. L’écoute de chaque verset permet à « l’oreille spirituelle » de recevoir le son primal de chaque Lettre ; comme s’il s’agissait de l’écoute des vibrations compilées du substrat de la Lettre. Trois clés de son seront appliquées. Les deux premières proviennent de la tradition hébraïque. Moïse au Mont-Sinaï reçut une juxtaposition de lettres qui constitue la bible originelle. 1ère clé de son : lire normalement la bible en hébreu pour nous reconnecter avec notre terreau spirituel originel. 2ème clé : lire la bible dans un autre sens, cette lecture crée d’autres phonèmes et permet une remontée des énergies des pieds à la tête, de la terre au ciel. 3ème clé : apportée par la tradition Christique, elle permet de faire descendre les énergies de la tête au pieds, du ciel à la terre. Les 2 premières clés éveillent et ancrent la vibration dans la matière. La 3ème clé est une force attractive des vibrations cosmiques et ancre aussi des vibrations dans la matière, tout en libérant cette matière. Les 2 premières clés agissent sur le plan horizontal de l’incarnation, la 3ème sur le plan vertical et permet la « rectitude » de l’être : son élévation. L’homme spirituel doit réaliser que les langages sacrés (sanscrit, tibétain...) créent des schémas vibratoires horizontaux et verticaux. Ceux-ci sont activés à leur tour par le vecteur divin : l’hébreu, créé par la convergence de la force de la lumière et par l’empreinte des lettres de feu ou sons énergétiques sur la grille horizontale et verticale. En conséquence un nettoyage énergétique de la mémoire généalogique du Nom va se faire, et ensuite ce Nom pourra se réaligner à sa lignée archétypale. Nous passons de la petite histoire en tant qu’être humain à la grande Histoire. Ce travail permet un décodage cellulaire, un nettoyage cellulaire, un réalignement sur l’axe central de notre être, et une augmentation de la capacité cellulaire dans sa récep-tion de la lumière et du son cosmique.
-   travail de sculpture avec l’argile.

Prochainement grâce à un logiciel simple et ludique chacun pourra apprendre à calligraphier ses propres lettres, pourra créer ses propres sons issus de ses Noms, pourra enregistrer la lecture et le chant de ses propres textes, ainsi chacun pourra approfondir l’outil le conduisant à sa libération et accéder à son propre espace sacré sa Bible originelle : les énergies innovantes-créatrices appelées seront entendues.

En hébreu le mot pêcher se traduit par ne pas être sur sa propre voie Rose-May ajoute modestement ne pas être sous la lumière de sa propre voix. Il faut savoir que lorsqu’on réveille et déplace une vibration lors d’un travail fréquentiel, il est important ensuite que la nouvelle vibration libérée soit guidée sur l’axe central de votre être afin de permettre son ancrage et son élévation sinon elle reste en « stand-by » et génère une nouvelle souffrance. Avec l’utilisation du vecteur divin : l’Hébreu la nouvelle vibration retrouve toujours la voie de la lumière.

-  Le livre de Rose-May se compose de trois parties : l’une raconte les expériences qui l’ont conduite à ses découvertes d’accompagnement, l’autre, didactique, décrit les principaux courants cabalistes et enfin la dernière, pratique, explique comment utiliser l’énergie des Lettres.

-  Rose-May Ronouty consulte en Avignon : 06 76 04 44 26 - ronouty.rose-may@orange.fr Ateliers en Provence - 19-20 avril 2008 - 17-18 mai 2008
-  21-22 mai 2008